Clara$


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire collective (n'ayez pas peur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aloysia
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 22
Localisation : Dans un coin paumé qui s'appelle ma tête
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Histoire collective (n'ayez pas peur)   Sam 24 Jan - 15:58

En gras c'est Admin
En italique c'est Kyré
En souligné c'est Clara
En comic sans MS c'est Iannis
En italique gras souligné c'est S
En gras italique c'est smiles

Un beau matin, un voyageur égaré se retrouva devant une petite maison forestière.Il cherchait des compagnon pour sa quête et avait pour seul repère une carte pas très détaillée. Soudain, un mouvement dans un bosquet perturba le calme de la forêt. C'était un soir sans vent, ensoleillé, et pourtant il était certain d'avoir vu quelque chose. Curieux, il se rapprocha et écarta les feuilles... rien pourtant. Il avait l'impression que quelqu'un l'espionnait. Peut-être de la cabane de bûcheron, mais celle-ci avait l'air abandonnée depuis longtemps. La nuit commençait à tomber, alors il décida de s'y arrêter sans que cette étrange impression ne le quitte. Il ferma les yeus et s'endormit. Son rêve était étrange... Il était au milieu d'une prairie. Il rêva qu'une femme, jeune et belle aux yeux bleus perçants, vêtue d'une robe de lin blanc, venait vers lui, lui entait une fiole dans laquelle on voyait bouger une fumée brun-rouge, couleur d'ambre. Il la prit et la rangea dans sa bourse de cuir. Il voulait remercier la femme pour ce cadeau, mais elle était déjà loin, sa chevelure brune bouclée se balançant au rythme de ses pas. De toute façon, pourquoi la remercier pour un objet dont il ne connaissait pas, la valeur ni l'utilité ? Il se réveilla vers cinq heures du matin et se retrouva nez à nez avec une chose pleine de poils avec deux grands yeux modorés. Il hurla et la bête, surprise, fit un bond en arrière. Il s'aperçut alors qu'il ne s'agissait que d'un tout jeune lynx curieux qui n'aurait pas pu lui faire de mal. Un rire mélodieux lui fit lever la tête. Et là, il vit, nonchalament appuyée sur l'embrasure de la porte, une jeune femme qui aurait pu être d'une grande beauté sans l'horrible cicatrice qui la défigurait. L'homme, qui s'appellait en fait Aeronn détourna son regard. Il n'avait pas peur, son rêve l'avait porté dans une sorte de transe au delà des sentiments. La seule chose qui l'importait, c'est que cette femme pouvait l'aider à trouver le médaillon des équinoxes. Elle en savait quelque chose, il le sentait, sur ce pendentif autrefois accroché autour du cou du légendaire sorcier des montagnes. Ce médaillon s'ouvrait, et à l'interieur se trouvait la plus grande richesse que n'importe qui pouvait imaginer.

Il voulait s'adresser à cette femme aux yeux bleus perçants, dans sa robe en lin blanc, il voulait lui parler, il s'anvança, la regarda droit dans les yeux et demanda, sa voix trop ferme contre son gré, "Donnez-moi la fiole."

Le jeune fille rit d'un rire mélodieux:
"Je n'ai pas la fiole, je ne l'ai jamais eue, ne confonds pas les rêves et la réalité."
Le garçon semblait comme hypnotisé par ses yeux couleur de ciel.
"Mais ceci n'est pas la réalité, n'est-ce pas ? chevrocha-t-il. (La jeune fille rit de plus belle. ) M'aideriez-vous pour chercher le médaillon.
-Le médaillon des équinoxes? Je l'ai déjà cherché, jusqu'à-ce que je comprenne ce qu'il y avait à l'interieur. Il ne sert à rien pour moi.
-Que contient-il ?
-La plus grande richesse au monde, fit-elle en souriant.
Elle tourna le dos et partit, ses longs cheuveux se balançant derrière elle... Ses cheuveux... La fiole... La cicatrice...

Aeronn courrut aussi vite qu'il put jusqu'à la femme qui semblait glisser sur le tas de feuilles mortes. Il arriva près d'elle et lui agrippa les cheuveux. Il en sortit une fiole dans laquelle on voyait bouger une fumée brun-rouge. La femme se retourna, ses yeux emplis de colère. Un poignard venu de nulle part apparu dans sa main. Elle s'apprettait à le transpercer de la lame pointue de l'arme. D'une rapidité étonnante, elle leva sa main et...

Le lynx avait bondi. Elle fut jetée à terre, immobilisée par les pattes de l'animal qui la lacérait de coups. Ce lui fut fatal.

Aeronn s'enfuit au coeur de la forêt
suivi par le lynx. Quand il fut assez loin du corps sans vie désormais de la femme, il s'arrêta, le lynx sur ses talons. Il se mit à pleurer . C'en était trop pour lui : Le rêve ,la femme , la mort ce celle-ci , la fiole ... Il savait que tout ca était lié , du moins il en avait l'impression . Il songea que le Lynx n'était pas loin mais decida de s'en remettre au destin . Après tout , il n'avait plus rien a perdre . Il se mit en boule et se réveilla en pleine nuit. Il comprit rapidement qu'il était à nouveau en train de rêver; en effet, la forêt autour de lui avait disparu, remplacée par une grande plaine. À l'ouest, l'horizon était barré de très hautes montagnes et loin devant lui, la mer reflétait la lumière de la pleine lune et des étoiles. Un grognement à ses pieds lui fit prendre conscience de la présence du jeune lynx. Aeronn fronça les sourcils, intrigué par le comportement de l'animal: celui-ci le suivait partout, même dans ses rêves, il l'avait sauvé du poignard de la femme... L'homme avait jadis apprit à déchiffrer certains signes du destin et il comprit que le lynx était certainement d'une grande importance pour lui et qu'il n'avait rien à en craindre, au contraire. C'était pour l'instant le seul allié dont il disposait. Réconforté par la présence du félin, il trouva le courage d'aller plus loin dans ce nouveau songe, malgré la peur qu'il lui inspirait. Le regard levé vers les eaux sombres de l'océan, il avança, le lynx trottant à ses cotés.
Qu'allait-il bien lui arriver cette fois-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire collective (n'ayez pas peur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N'ayez pas peur.
» Araignée de Dol Guldur (n'ayez pas peur elle est morte )
» [Strasser, Todd] La vague
» [Horus Heresy] Histoire collective des Primarques !
» [Tuszynska, Agata] Une histoire familiale de la peur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clara$ :: Flood :: scribe-
Sauter vers: